Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 08:05
        Derniere visite au fort  avant la fin de la maquette , dernieres photos des quelques interrogations qui subsistent malgré les aides documentaires diverses .


les travaux sur des voutes .

Je crois que nous ne sauront jamais la réalité des deux saillants du front de gorge .


essais peinture ,saillant gauche .


Les dessous de la traverse deux sont le point extrème de nos connaissances certaines .......après c'est le chamboulement des bombardements ou démantèlement par les allemands en 1917 , avant de se retirer .


Que de plâtre .....pour le moment !

Partager cet article
Repost0
23 juillet 2009 4 23 /07 /juillet /2009 17:40
Les dernieres photos........


Essais de peinture sur la pointe du saillant de gauche du Front de gorge , sortie supposée d'un couloir souterrain en provenance de la dernière cour , entre les traverses 1 et 2 . Cette partie du fort a été bombardée et la traverse 1 avait disparu
.

vue aerienne , ou l'on distingue en gris les cinq cours de la rue du rempart etau centre lacour du casernement , en bas a gauche la bonette d'infanterie . Le gris est traité ici comme une couleur conventionnelle qui pourra être modifiée ulterieurement .


Toujours les essais de peinture avec les quatre premieres casemates et tout de suite a droite une traverse enracinée qui se termin par la casemate de la traverse 5 . C'est la traverse enracinée la plus large .


Le batiment des officiers , au dessus duquel passe la derniere traverse enracinée , il est possible que je refasse les fenêtres que je trouve trop grandes . Je m'en suis aperçu avecle a photo .

Tous les batiments entourant la cour des officiers ont été détruits ou démontés pour faire de la pierre de construction par les villageois proche . Ce fort a tout subit ! Sans Françoise et Pierre POTTIER , il n'y aurait plus aujourd'hui de Fort de Condé .
Nous pouvons les remercier de leur dévouement .

A suivre .........

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 12:52
    Plus j'avance dans ce travail , plus je me rend compte de la folie de cette entreprise, je n'avais jamais dans le passé exécuté un diorama de cette envergure . Jamais dans la rigueur d'une géométrie exigeante et il est évident que sans ces amis qui m'ont aidés par leur documentation , je n'aurais jamais pu aller au bout de cette oeuvre de reconstitution .
    Il faut bien réaliser que ce fort est plein d'interrogation , la contrescarpe par exemple est pratiquement éboulé dans sa plus plus grande longueur . Mais la partie souterraine , le casernement , la rue des remparts et le tunnel d'entré , qui sont intacts , autorisent une magnifique visite avec les deux  caponnières et la grande casemate blindée .
    La visite de ce fort est un plaisir et une absolue nécessité pour tous les amoureux de l'histoire de notre pays . La direction du Fort améliore le site , pierre par pierre , chaque année . Bravo mes amis .
    C'est avec émotion que je vois après  chaque " boulée " de mon mélange a base de plâtre , le fort qui n'était qu'un dessin au début , grandir en volume . C'est ma chose , c'est comme un enfant qui grandit , c'est ma passion .
    Je suis fou ......absolument !



Le crayon donne une idée de l'échelle , sur la droite on commence a apercevoir la crête du rempart , le portemine bleu donne une idée de l'échelle . Sur la gauche ,verte et blanche , deux casemates qui ne sont pas encore en place . Les deux premieres cours sont a peine esquissées . Beaucoup d'interrogations a leur sujet .


Les pasages sous les traverses enracinées sont en place . A noter que les façades des traverses sont dessinées a 1cm pour mètre , puis scanner , réduites au1/300eme , imprimées et collées sur balsa . L'impimante HP fait tout cela . Les crêtes de rempart , de la casemete 1 a 6, y compris celle de la dernière traverse enracinée , sont faites . Mais elles devront être afinées par ponçage pour bien régler la hauteur et la pente du glacis qui suit .


Au premier plan la traverse 1 qui a été détruite par les bombardements ou par les allemands avant de se retirer en 1917 .
Son emplacement me semble logique d'autant plus que des traces de murs sur la cour sont visibles sous la broussaille .
Par contre je suis dans le vague sur la droite de la cour .


On voit , au milieu ,le long du mur ,un profil en balsa , qui me sert a situer la crête du rempart et son inclinaison . Sur la droite utilisation d'un profil en plastique contre lequel je bloque mon enduit qui constitue le remparr . Un outil comme un autre !
Partager cet article
Repost0
24 juin 2009 3 24 /06 /juin /2009 14:20
     Et oui j'ai commis une grosse erreur en appelant "Abords" le glacis du fort de Condé .

   
on voit ici les differentes couches de "produit" a base de platre pour former glacis et abords

Difficile a reconstitué ce glacis car dans sa réalité actuelle , il a été bouleversé par la guerre de 14/18 , l'abandon du fort et les diverses interventions humaines sur un terrain sujet a déformation .
 

On aperçoit même les traces ou je vais faire passer le chemin retrouver sur ce vieux plan ,
c'est le seul point de lamaquette ou les abors sont importants

        J'ai considéré cette reconstitution en maquette au 1/300 eme , comme devait -être le fort juste avant la grande guerre  . Nous avons quelques traces interessantes  du Ravelin que je pense avoir réussi a reconstitué . Un vieux plan trouvé sur l'Internet fait état d'un chemin d'accès assez étroit montant de Condé et non pas de Chivres -Val

 
Le vieux chemin partant duravelin ( en haut au centre ) tournait autour du saillant du front de gorge pour passer devant le front d'attaque .

   Pour le reste , le chemin dit "couvert "ayant disparu dans l'effondrement des contre-escarpes , j'ai suivi des indication d'un spécialiste pour le reconstitué. J'ai remarqué lors de ma dernière visite l'amorce d'un escalier d'accés a droite en rentrant dans le ravelin qui devait avoir son pendant a gauche . Cet escalier ne pouvait -être qu'un acces a ce chemin de ronde car il ne pouvait  y avoir de construction haute sur le glacis .
  

La sortie du ravelin

Mais il y a aussi des abords en dehors du glacis avec un chemin sans doute empierré pour le transport des pieces lourdes .
 

Vue aerienne du ravelin ,du plateau ou je vais mettre les deux petits batiments du " corps de garde " .

Vue aérienne , ravelin et amorce du chemin couvert , sorte de chemin de ronde exterieur , ou j'ai accentué les couche du "produit" pour indiquer qu'il faut travailler par passages  successifs pour arriver a la vision du terrain terminé .

  De toute façon , toute erreur sur cette maquette pourra être rectifiée a l'avenir selon découvertes ou renseignements précis . Mais seulement par moi-même ou un autre maquettiste mais ayant des techniques identiques .
 
Demain je commence la peinture et les finitions abords et glacis .
Partager cet article
Repost0
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 08:48
    Pour répondre q quelques questions concernant le maquettisme , je vais vous définir ce qu'est le DRY BRUSH .
    Cela se traduit littéralement en anglais par  " sécher la brosse " mais je préfère dire  "peinture a sec ".

    Il est parfois difficile , sur une maquette de petite taille de faire ressortir le relief  ou les nuances de couleurs différentes . Selon votre style il est parfois nécessaire de vieillir la maquette , de salir les cotés d'un pneu , de faire sentir les échappement d'un moteur d'avion , en un mot de faire ressortir le réalisme . Vous avez donc plein de raison de faire " vrai " et croyez moi les visiteurs d'une exposition y sont sensibles .
    Je me souviens d'une exposition importante ou le jury avait récompensé des maquettes sans aucun relief mais parfaites au point de vue réalisation . Elles étaient belles mais sans vie . J'avais demandé a mes gars de vieillir leurs maquettes et le public a boudé les "récompensés " pour venir admirer les nôtre .
    J'ai vu les regards tristes des "récompensés" en voyant la désaffection du public qui passait rapidement devant leur stand pour s'arrêter longuement devant le nôtre .
    La grosse différence était là , le DRY BRUSH .

    Prenez un peu de peinture sur la brosse ( pinceau) et essuyez la sur un chiffon ou mieux du papier . Vous ne devez  pratiquement plus voir de peinture sur le support  . Vous passez alors votre pinceau très rapidement a l'endroit que vous voulez vieillir ou faire ressortir l'usure de la route par exemple . C'est un travail du poignet essentiellement , le mouvement doit être très rapide et surtout très léger .
         Soyez patient et vous aller voir la nuance de couleur ou les traces d'échappement s'imprimer .
    Rapidité ,légèreté du poignet , patience , sont les clés de la réussite .
    Allez , bonne maquette .


Cette bête a été montée et peinte , il y a plus de vingt cinq ans , par mon épouse avec certains de nos enfants , je l'ai simplement posée en vitesse sur un vieux diorama pour prendre la photo avant de la confier au génie destructeur de mon petit fils .
Le collage avce de la Faller expert n'a pas bouger et la peintureumbrol non plus .



Ce qui ressemble a des tachessur cet avion américain est une forme de camouflage qui parait-il donne de bons résultats sur une photo prise a grande altitude . Malgrés les lignes heurtées de la peinture foncée ,j'ai peine a y croire . A noter que les américains n'ont jamais été les rois du camouflage contrairement aux allemands .
Partager cet article
Repost0
12 juin 2009 5 12 /06 /juin /2009 00:00
Matériel a portée de main , accessoires et peintures diverses , on va semer l'herbe .......
et procéder a des mélanges savants ....... il faiut toujours oser c'est ainsi qu'on avance !


l'intérêt est de mélanger les peintures avec ensuite deux possibilités .
 Soit semer après avoir déposer une legere couche de colle (colle blanche a bois melangée avec de l'eau )sur laquelle on sème un produit américain  ( Wooland Scénic ) mais c'est cher , soit c'est un vernis incolore  très leger que je pulvériserai et qui donnera le velouté et le rendu de l'herbe .
Cette photo aérienne nous fait voir , le fossé herbu (tissus recouvert d'imitation herbe ) , le cheminde ronde exterieur dit chemin couvert car protégé par un parapet , les abords recouverts de la peinture verte simulant l'herbe .


On commence a voir l'importance de ces abords qui vont faire ressortir le coté rigide du fort . L'épaisseur de la maquette a été "dechiquetée" et laisse l'oeil libre contrairement aux cadres habituels généralement en bois et vernis colorés qui ajoutent a la rigidité et ne permettent pas a l'esprit de s'évader .
J'ai sans doute été le premier a faire cela car j'avais remarqué ,dans les expos de maquettisme , que les photographe demandaient aux exposants s'ils pouvaient enlever ces cadres disgracieux . Il faut dire que je suis un admirateur des impressionistes et que j'ai horreur du classissisme conventionnel . Il faut éviter de figer une oeuvre . Je dis souvent que je peins en relief . Les tâches de peinture verte plus sombres sont là pour eviter l'ennui de l'uniformité .



Par la photo et par le texte vous resterez , si vous le voulez bien , les témoins de l'avance de cette oeuvre .

Partager cet article
Repost0
11 juin 2009 4 11 /06 /juin /2009 13:06
    Je ne sais pas ce que je vais faire mais je crois que je vais me replier sur mon petits groupes d'amies et d'amis proches et oublier un peu les articles journaliers . Je continuerai nos échanges par mail en dehors  des portails sur lesquels je crois n'avoir plus rien a prouver , n'étant plus qu'une petite fourmi dans la foule .
    J'ai été stupéfait ce matin en découvrant la nouvelle présentation d'O.B , le nouveau et superbe portail d'accueil . Ce portail m'indique que mon B.R est à 73 , classé en Premium a la 1.879 eme place ......pas de quoi faire les pieds au murs .
Par contre il indique pas mal de classements en tout genre , ou tranquillisez vous ,je ne suis pas .
    Mais tout de même , j'ai été voir par curiosité , les classés en Top , de toute catégorie (sauf peut-être les politiques )........ hou la la , je suis fier de ne pas y figurer . C'est proprement désolant de ne pas y trouver des amis et amies dont les blogs sont d'une qualité bien supérieure a celle de ces blogs classés .
     Ce n'est pas de la jalousie croyez moi , mais le gnangnan et la pauvreté se donnent la main . C'est désolant pour le niveau intellectuel des Français .
Enfiler des perles ce n'est pas tellement une création , désolé mesdames classées au top mais les jeunes enfants le font mieux que vous et avec plus de fraîcheur .
    La qualité d'un blog comme celui de Pat , notre bicker Nissart , devrait crever tous les classements dans la catégorie Voyages ....... et bien d'autres amies , en poésie par exemple .
    Je suis effaré quand je vois quarante commentaires  pour parler des raviolis .
    C'est encore pire sur les blogs ou se congratule de com en com !

    Bon , d'accord  , compris , nous ne sommes pas dans le même monde et comme dit la PUB des rillettes ,  "Nous n'avons pas les mêmes valeurs" .    j'ai toujours fuit la foule , je regrette mon Over-blog du départ ou nous nous connaissions et reconnaissions au fil des blogs .
    Bien sûr , il faut féliciter , sans retenue , le staff d'O.B , ces jeunes qui travaillent avec acharnement pour notre bien , pour nous amener ce qu'il peut y avoir de mieux sur l'internet et je les en remercie du fond du coeur ....... mais il ne sont pas responsables de la médiocrité . Il faut que je m'y fasse , c'est grâce a cette médiocrité que Sarkosy a été élu .
   
Début du platrage , plus exactement d'un mélange de ma composition qui évite les fissures disgracieuse fréquentes dans le simple platre au bout de quelqes mois .

    Je vais donc privilégier largement la réalisation de la maquette du Fort de Condé . Elle sera unique et la somme d'extraordinaires et longues recherches , sur le net en particulier . Sans des amis , sauveurs de sites du passé  et d 'un spécialiste des forts et de l'architecture militaire , je n'aurais jamais osé me lancer dans cette aventure .   
    Pour moi le plus dur a été l'implantation mais je  sais qu'au bout de mes efforts le résultat sera au rendez vous . Dans deux mois peut-être ....j'espère !
    Si non je me fait hara kiri ........ avec une jolie fille ..... ma femme .
   
    Et n'oubliez jamais , que l'amour est plus fort que tout et que ces vieilles pierres ,je les aimes avec passion ..

    En tout cas BRAVO O.B


P.S - c'est vrai que les blogs "Orange" vont disparaitres ?


Partager cet article
Repost0
30 mai 2009 6 30 /05 /mai /2009 08:47
   

Pour faire plaisir a mes amis du fort , j'ai dessiné une douzaine d'arches au crayon papier . Ensuite , j'ai scanné et multiplié avec l'imprimante . Entre nous cette imprimante haut de gamme HP est une petite merveille dont je n'ai pas encore découvert toutes les possibilités .
    Les bandes de papier sont ensuite collées sur le balsa et la dernière opération est la plus délicate car il faut peindre sans effacer les dessins imprimés .
Il faut avec un pinceau le plus fin possible repasser sur les traits avec une petite goutte de white spirit . Le but étant de ne pas décolorer tout en faisant apparaître ces fameux détails .
    Inutile de vous dire que c'est délicat et très long . Je n'avais pas prévu ce travail mais j'ai vu que cela faisait tellement plaisir a mes amis . Technique découverte lors du collage des façades de la Caserne .
    C'est vrai que tous les "dioramistes" ont leurs petites "combines" pour arriver au résultat souhaité . La seule technique que j'ai apprise des autres c'est le fameux dry brush .
    Ne voulant pas augmenté le poids de cette maquette j'ai réduit au strict minimum l'utilisation du plâtre . Pour terminer les couvertures en terre (dans la réalité ) je vais utiliser un mélange a base de plâtre de Paris , beaucoup plus léger , le plâtre n'entrant que pour 15 à 20% dans ce mélange dont je ne vous livre pas le secret . Une fois séché , c'est dur comme du béton et sans risque de fissuration . Certain de mes dioramas , qui ont maintenant plus de 30 ans , sont intactes . Seuls certaines "herbes" , même en Wooland Scénic , ont séchés et n'ont plus le velouté d'origine .
    Les collages aussi sont délicats . J'ai privilégié la colle rapide a bois . Presque pour tout , en modifiant simplement , selon cas , le pourcentage d'eau introduit dans le mélange . Le tout étant distribué au pinceau . En quelques endroits , utilisation de cyanolithe , mais avec une extrême prudence car je n'ai pas l'expérience de la tenue de cette colle dans la durée . Les colles habituelles de maquette sont exclues , bien entendu puisque ces colles travaillent par polymérisation du plastique , matériau qui ne sera ps utilisé dans le fort .

    Si je suis un peu absent ces jours ci , ne cherchez pas je suis près de la maquette . Ce matin , le ciel est bleu , d'une extraordinaire pureté , sans aucun nuage .
   
    Survilliers , 8h43 , Dimanche 30 Mai 2009 .


Si la forêt et le Fugi derriere sont des photos ajoutées par un ami , les premiers plans sont de mon imagination . Les techniques utilisées sont les miennes à l'exception du dry brush sur les batiements et la colline . Diorama au 1/72 .Taille 1m20 sur 80cm de profondeur et une hauteur entre 40 et 50 cm.
Partager cet article
Repost0
23 mai 2009 6 23 /05 /mai /2009 14:03
    Avec Geoffrey , mon petit fils , après un pique-nique au dessus des fossés du fort nous avons pris quelques notes et mesures des infrastructures existantes .
    J'ai maintenant la certitude que les cours n'étaient pas engazonnées et que les voies de circulation étaient revêtues de pavés ou de tout autre matériau solide . On retrouve des pavés en plusieurs endroits , en particulier sous les porches entre les cours , en dehors de ceux qui forment des caniveaux , pour la pluie .
    Les contreforts de chaque coté des porches sous les  circulations enracinées ne descendent pas jusqu'au sol car même les anciens ( a l'étude des ciments)  ont été également bricolés . Par les allemands ? Je ne saurai dire . Ce qui est une certitude c'est qu'en aucun endroit le talutage ne pouvait arrivé jusqu'à la voie de circulation sans retenue . J'ai étudié une quarantaine de forts pour cette affirmation .
    Nous nous sommes également aperçu que le fossé entre le front de tête et le front de gorge n'avait pas la profondeur normale en un certain endroit . Il faut bien réaliser que le déblaiement des fossés n'a sans doute pas été quelque chose de facile . Je suis admiratif du travail extraordinaire , et dans de mauvaises conditions
des "découvreurs " du fort que sont Françoise et Pierre . Sans eux le fort ne serait sans doute plus qu'un tas de pierres .
    En ce qui concerne la contre-escarpe elle est droite et c'est la partie en remplissage sous les arcs de soutènements , qui est légèrement inclinée . Les arcs et leurs appuis sont droits . Je vais très légèrement incliner le tout pour donner cette impression d'inclinaison que retiens l'oeil .
    Il n'y a plus aucune trace des casemates N° 1 et N° 18 , je vais les replacer par recoupement des angles probables de surveillance des abords du front de gorges . Leur environnement a également disparu .
    Donc plein d'interrogation subsiste mais je n'ai pas la force de prendre une pioche et chercher . Les sols ont été malmenés par les bombardement des canons , des uns ou des autres .
    Alors .....!  Si un jour un découvreur m'apporte des éléments nouveaux je pourrai toujours apporter des modifications a cette maquette .
    Quelques nouvelles photos .



devant le couloirmenant a la bonette d'infanterie .


Pas peur des orties le Geoffrey......

creusement d'un couloir du casernement au cutter .


La  partie du casernement détruite en 14/18 ........
Large utilisation du balsa ,pour sa légèreté et sa stabilité .

Et maintenant relache pour le blog pendant deux ou trois jours .....l'artiste travaille !
Partager cet article
Repost0
17 mai 2009 7 17 /05 /mai /2009 15:40




   

L'intérêt du Fort de Condé pour un maquettiste comme moi est son mystère !
Mon challenge est de faire la maquette de ce fort comme il devait être après quelques années de fonctionnement . Le faire totalement neuf n'offre que vraiment peu d'intérêt pour moi .
    Mystérieux Condé , dont on n'a plus de plan , mystérieux Condé qui a tout subit , la guerre , la pioche des "voleurs " de pierres , des transformations par les Allemands et les Français ,  des plans  de sauvetage , qui auraient pu être hasardeux , par ceux qui heureusement l'on redécouvert et sauvé .
    Avec peu de plans , reconstitués par déduction et comparaison avec d'autres ouvrages de ce type par un érudit je peux travaillé sérieusement mais , même dans les parties reconstituées ou sauvées , de sérieuses interrogations demeurent .
    Ce sont les raisons pour lesquels je ne peux aller très vite , obliger de rechercher des renseignements sur l'internet .
    Ce travail est passionnant , le nombre d'heures nécessaires est incroyable et je ne suis pas certain que tout sera exact . On me dit que les cours de circulation formant ce qu'on appelle la rue des remparts  était en pelouse , j'ai la quasi-certitude que c'est faux .
    Vous avez déjà vu des militaires marcher sur des pelouse ou y tirer des
canon ? Moi je vous dis non !
    Dans les forts que j'ai pu côtoyer  militairement , les cours étaient généralement entourées de pavés et la partie circulation était en terre renforcée par des matériaux divers .
    Comme je suis plus créateur de paysage et peintre que strictement maquettiste  j'ai la liberté et le choix de mes couleurs . J'ai fait un essais ou je garde de l'herbe aux endroits ou on circule peu et j'emploie un ocre clair pour la circulation .
    De toute façon comme aucun maquettiste professionnel n'oserait s'attaquer sans plan a un tel ouvrage , comme je suis entièrement bénévole , j'entend garder toute ma liberté d'expression .
    Mais je remercie tout ceux qui m'ont permis de me lancer dans un tel challenge et leur accueil si sympathique .
    Pour les parties du fort ou le mystère demeure je vais continuer mes recherches et me rapprocher des spécialistes , c'est passionnant ,j'ai l'impression de faire de l'archéologie militaire .
    Quelques nouvelles photos .




ci dessus onaperçoit la bonette d'infanterie , tarabiscotée , qui m'a demandé beaucoup de temps a implanter. J'ai aussi été obligé de remplacer l'enduit fournit par du balsa plus stable et leger .

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : le blog de Jean Le Francilien
  • : journal d'un vieux raleur mais bon coeur , a fait son service militaire en Algérie 1954, 55,56 , ancien para pour le sport et pas pour la guerre , viscéralement a gauche pour la justice et la liberté .
  • Contact

Profil

  • jean le francilien
  • suis raleur , critique, mais bon coeur . J'admets tres bien l'humour mªme sur mon physique de vieux pépé. J'aime la jeunesse qui en général me le rend bien . J'aime la vie avec passion !
  • suis raleur , critique, mais bon coeur . J'admets tres bien l'humour mªme sur mon physique de vieux pépé. J'aime la jeunesse qui en général me le rend bien . J'aime la vie avec passion !

Texte Libre

IL ÉTAIT MON AMI , MON CONFIDENT ......

..... NOUS NE T'OUBLIONS PAS MON TIGROO ......LA DOUCEUR MÊME ......CELUI QUI T'A TUÉ EST UN MONSTRE , IL PAIERA SA MÉCHANCETÉ .....

LE JARDIN DE MA FEMME 0222

Il était très beau ......RSCN0209                                              avec son frère ,ils ne se quittaient pas ....

LES-CHATONS 0627

Là,après le premier plomb,devenu borgne.....le deuxième dans l'oeil droit ,un an après , l'a tué !

Recherche

Texte Libre

Archives